pour coudre les paillettes sur des rangées continues, j'ai trouvé que le point de chainette (ou bouclette) convenait très bien et qu'il avait l'avantage de pouvoir mettre les sequins en place facilement et régulièrement.

Pour les paillettes bombées je les fixe sur l'envers (c'est tout aussi brillant que sur l'endroit) ce qui évite de s'accrocher ses autres vêtement à l'usage de l'objet brodé (vêtement ou accessoire) ou d'accocher son fil pendant le travail à chaque aiguillée tirée.

Je ne couds les paillettes bombées sur l'endroit que lorsque j'y ajoute une petite perle au milieu.

DSC00292_editedDSC00293_editedDSC00294_edited

Commencer par faire sortir un fil de l'envers vers l'endroit de la toile à l'emplacement du mileur de la première paillettes à coudre, enfiler la paillette, piquer l'aiguille dessus vers dessous de l'extrêmité droite du sequin jusqu'à son milieu (place du 1er passage du fil), piquer dessus vers dessous du mileu de la paillette jusqu'à son bord gauche en passant l'aiguille sur le fil, tirer

Le 1ère paillette est cousue solidement en place (prendre un fil assorti, j'ai fait le contraire pour que ce soit plus visible)

DSC00295_edited35504316_p_1_DSC00297_edited

Enfiler le sequin suivant sur le fil, le coucher en place à plat à gauche de son voisin et le maintenir par le pouce, piquer l'aiguille dessus vers dessus de la droite vers le centre de la paillette, piquer l'aiguille dessus vers dessous du millieu vers l'extrême gauche en passant l'aiguille par dessus le fil et ainsi de suite.

cette méthode a pour avantage de faciliter la mise en place des paillettes et le double fil sur la moitié gauche de la paillette est quasiment invisible en prenant un fil assorti et très fin.

C'est rapide et cousu solidement, et les perles de rocailles peuvent être cousues de la même façon ce qui permet de les voir à plat et non sur la tranche où elles restent plus mobiles.